Mikhael Pommier

Designer de formation, chercheur en design par la pratique et travaille les relations entre sciences, techniques et territoires au prisme de la finitude du monde.

Ses travaux portent sur les relations entre apprentissage, sciences et territoires. Membre de la coopérative de recherche Oxamyne (etablissement secondaire d’Oxalis), et du studio de recherche par le design Big Bang Project, il est également actif dans les communautés contributives depuis 5 ans, notamment via le programme de recherche citoyen DAISEE. En lien avec différents acteurs (société civile, acteurs privés, collectivités), il collabore à la mise en oeuvre de projets situés sur des territoires par trois vecteurs : l’enquête, la médiation, et la conception d’objets ou de systèmes.